Nom du bâtimentVilla Thalémont
Année de livraison2019
Le(s) maître(s) d’ouvrage
Acteurs de la conceptionOlivier Compère – Architecte
Destination de l’ouvrage
Superficie329
Coût de l’opération1100000 €
Le type de travaux
Matériaux de Structure

Située au François et conçue par l’architecte Olivier Compère, la Villa Thalémont est un projet de rénovation exemplaire mettant en œuvre des pratiques de conception environnementales.  

Cette ancienne maison en béton armé a subi des transformations lourdes visant à optimiser l’espace et favoriser la ventilation naturelle. La suppression de multiples parois intérieures a permis de créer des espaces traversants et lumineux, contribuant à une meilleure qualité de vie. 

La villa bénéficie de grandes ouvertures équipées de protections solaires, telles que des casquettes en bois et zinc qui contribuent à atténuer l’impact des rayonnements solaires. Des brises-soleils en barbadiennes sont positionnés sur la coursive, permettant ainsi de régler les ouvertures tout en assurant une ventilation constante de la pièce. Une terrasse, prolongée par une pergola, offre un espace extérieur ombragé, encourageant ainsi une utilisation confortable tout en limitant l’exposition au soleil direct. 

L’intérieur, comme l’extérieur de la villa, bénéficie de plusieurs brasseurs d’air accompagnant la ventilation naturelle dans les espaces et améliorant le confort des usagers. 

Les murs extérieurs d’origine ont été habillés par un revêtement en bois brûlé. Cette technique de brûlage assure une protection naturelle contre les termites et les champignons, ajoutant ainsi une dimension écologique à la construction. Ce bardage est dissocié du mur d’origine par une lame d’air permettant d’assurer une isolation thermique efficace et une réduction de l’absorption calorifique des murs. 

Certains espaces, tels que les chambres et le salon, sont conçus pour permettre une réversibilité entre la ventilation naturelle et la climatisation. Pensées en amont du projet, les menuiseries sont adaptées à ces besoins et permettent ainsi de limiter les déperditions thermiques en cas d’utilisation de la climatisation. 

Le mobilier, entièrement réalisé en Cumaru par une entreprise martiniquaise, souligne l’engagement en faveur de l’économie locale. 

La rénovation énergétique du toit est une composante importante du projet. La charpente a été modifiée, et une tôle blanche isolante avec lame d’air a été installée. Cette approche, associée à la couleur blanche de la tôle, permet de réfléchir la lumière et de réduire l’absorption calorifique du toit, assurant ainsi un confort thermique optimal pour les occupants. 

Le traitement des déchets est également intégré au projet. Les déchets inertes provenant des éléments démolis ont été traités en déchetterie, tandis que les tuiles, les volets et les fenêtres ont été réemployés par des particuliers. 

Enfin, ce projet s’intègre sur un terrain arboré, non minéralisé, assurant le rafraîchissement naturel des espaces. Il s’inscrit dans une démarche énergétique durable en intégrant des panneaux solaires fournissant de l’eau chaude solaire pour l’habitation, renforçant ainsi son empreinte environnementale positive. La Villa Thalémont illustre ainsi un équilibre réussi entre confort contemporain, respect de l’environnement et efficacité énergétique.