[Fondation l’Abbé Pierre – 1 février 2024]


Après son annonce, la bombe sociale du logement est en train d’éclater devant nos yeux, accélérant de manière alarmante la crise du logement, comme le met en lumière le 29e rapport annuel sur l’état du mal-logement de la Fondation.

Cachés derrière des façades anonymes de copropriétés dégradées ou isolés dans les zones rurales, les logements indignes demeurent souvent invisibles, laissant leurs habitants démunis. Pourtant, pour plus d’un million de personnes, les répercussions sur la santé, le confort et l’estime de soi sont dramatiques, exigeant que la lutte contre l’habitat indigne devienne une priorité politique. Actuellement, on recense au moins 600 000 taudis sur le territoire français, dont 150 000 en Outre-mer.

En ce qui concerne les Outre-mers, le rapport met en lumière la situation critique. Alors que le gouvernement cherche à « déverrouiller » le secteur du logement en crise, la Fondation Abbé Pierre publie son Rapport annuel sur le mal-logement en France le 1er février, révélant une détérioration alarmante de la crise du logement. La précarité, la pauvreté et le chômage gagnent du terrain, renforçant l’urgence d’actions efficaces pour remédier à cette situation.